Hubert Wassner

Professeur d'informatique

30 08 2007

Détournement de la wiimote

La manette de la dernière console de nintendo est conçue pour être sensible au mouvement. Le principe d'interaction avec les jeux est donc plus axé sur des mouvements que simplement d'appuyer sur des boutons. Cela peut paraître simple mais c'est à la fois plus compliqué qu'il n'y paraît mais aussi plus intéressant et beaucoup plus amusant. La wiimote est très intéressante car elle offre pour 40 euros un accéléromètre 3D et un système de communication sans fil. J'y vois plein d'applications possibles, les jeux bien sûr , mais plein d'autres choses encore...

La wiimote utilise le système de communication « bluetooth » sans aucune encryption, elle envoie donc ses données en clair. Il n'a donc pas fallu attendre longtemps pour que les premiers drivers libres arrivent. Le site Wiili est un bon point de départ pour voir ce qui a déjà été fait. Il suffit alors d'avoir des drivers bluetooth et d'installer un driver « wii ». Sous Ubuntu les drivers « bluez » sont installé de base et fonctionnent bien. J'ai utilisé le driver « libwiimote » qui permet d'interroger la wiimote en langage C. Son utilisation est d'une simplicité déconcertante.

Je me suis amusé à tracer en 3D la sortie des 3 directions (x,y,z) de l'accéléromètre. Voici ce que ça donne :

(Je faisais des moulinet en l'air avec la wiimote, un peut comme un magicien avec une baguette magique...)

Il est clair qu'il n'est pas simple d'interprèter ces valeurs, cela fera l'objet d'un premier type de projet : un système de reconnaissance de mouvement. Je pense aborder le problème avec des reseaux neuronaux par apprentissage (ce sera probablement le TP du module « neural computing » en 4A).

Un autre type d'application est la capture de mouvement :

  • Pour être capable d'enregister des mouvement pour les recréer ensuite dans un jeux vidéo ou dans une animation d'image de synthèse. C'est de la « motion capture ». Cela risque d'être très compliqué dans la mesure où ce que donne la wiimote sont les accéllérations mesurées, pas les mouvements et encore moins les positions de la wiimote... Mais il peut quand même être intéressant d'y réfléchir.

  • Pour une « simple » mesure des accélérations pour l'étude des mouvements de sportifs. L'accéléromètre de la wiimote semble limité à +/- 3.6 ou 4 G (ce qui n'est pas beaucoup), ce ne sera donc pas utilisable pour tous les sports, mais je pense qu'il y a quand même des choses intéressantes à explorer dans ce domaine.

Ce que je cherche :

  • des gens intéressé par ce type de projet. (les objectifs seront ajusté en fonction du type de projet : « esieaLabs », PAIR, PSI, PDD, ... )

  • actuellement, je recherche des gens capable de bidouiller avec la SDL pour faire une simple représentation, en temps réel, des valeurs mesurées par la wiimote. Il n'y a pas besoin d'être un super « kador » dans le domaine si vous arrivez à bidouiller les fichiers d'exemple des tutoriaux c'est suffisant...Et ça m'aiderai beaucoup...

Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à poster un message ici, m'envoyer un mail ou tout simplement venir me voir.

Notez ce billet : 15 vote(s)

Vous avez trouvez intéréssant ce billet? Abonnez-vous au flux RSS pour être tenu informé des prochains!

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.